Du changement au district centre-sud des Lions Club

C’est au château de Tresserve, samedi 19 juin, que le Savoyard Gérard Cuzin a transmis le collier des gouverneurs à l’Ardéchoise Évelyne Pic.

Le week-end des 19 et 20 juin, le château de Tresserve a servi de décor à la cérémonie de passation des devoirs à la tête du district centre-sud des Lions Clubs.

Le 1er juillet 2020, après avoir prêté serment devant le président international, le docteur Jung-Yul Choi (République de Corée), le Savoyard Gérard Cuzin prenait les fonctions de gouverneur du district centre-sud. Une entité territoriale couvrant l’intégralité de la région Auvergne-Rhône-Alpes et regroupant pas moins de 2 200 membres répartis en 90 clubs.

Samedi 19 juin, en présence de quelque 150 Lions venus de toute la région et après un an d’exercice, Gérard Cuzin, gouverneur sortant, a transmis le collier des gouverneurs à l’Ardéchoise Évelyne Pic. Cette cérémonie, à valeur symbolique très forte, a été également l’occasion de mettre sur le devant de la scène et de récompenser les Lions qui se sont particulièrement investis dans des actions à vocation humaniste, culturelle, sociétale, humanitaire, patrimoniale… ou relevant du domaine de la santé.

Gérard Cuzin en a ensuite longuement porté témoignage en se faisant l’écho des rendez-vous ayant fait l’actualité d’un millésime placé sous le signe d’un cortège de contraintes sanitaires. « Je souhaite évoquer quelques-unes des actions renouvelées d’année en année. Au profit de l’AFM-Téléthon, des Restos du cœur, des Banques alimentaires, de la lutte contre le cancer et de la recherche avec les opérations “Tulipes”, de l’emploi avec l’organisation des rallyes emploi ou encore de la promotion des jeunes talents avec les concours d’éloquence. En 2020, nous avons été particulièrement actifs dans la lutte contre la pandémie en fournissant des respirateurs, des masques, des tablettes aux Ehpad, de l’aide alimentaire aux étudiants les plus démunis… Sans oublier le soutien apporté aux habitants des Alpes-Maritimes touchés par de terribles inondations. » Et Gérard Cuzin d’ajouter : « Enfin, à l’international, notre “volonté de servir” s’est portée au secours des sinistrés de Beyrouth et notre engagement s’est également traduit par le financement et la mise en place d’un puits au Togo. »